03/08/2018

Make Me Bad - Elle Seveno

Titre : Make Me Bad (tome 1)
Éditeur : Hugo Roman (Hugo & Cie - New Romance)
Mon format : Papier (poche)
Nombre de pages : 436
Prix :  7,60 €


Résumé Livraddict :
Que cela soit au travail ou dans sa vie personnelle, Laure est une gentille fille : dévouée, attentionnée, presque bonne poire. Elle est prête à tout pour faire plaisir aux autres, y compris à s'oublier. Cependant, lorsqu'elle découvre qu'elle est victime de la pire trahison possible de la part de ceux qu'elle aime le plus, deux choix s'offrent à elle : pleurer sur son sort ou laisser exprimer sa colère. Les gentilles jeunes filles ne choisissent pas la seconde option, elles ne décident pas de se venger et elles ne demandent pas à un très mauvais garçon de les aider. Mais si elles le faisaient, jusqu'où seraient-elles prêtes à aller ?

Avertissement : cet ouvrage contient des scènes de sexe. Pour public averti (+16 ans).


Mon avis :

Cet ouvrage m'a été très gentiment offert par Laëtitia du compte Instagram @passionnement.passions (pour cause de doublon) que je remercie du fond du cœur ! <3 C'est tellement adorable d'avoir pensé à moi ! Elle m'a proposé une lecture commune, je me suis donc empressée d'accepter ! Vous connaissez maintenant mon amour pour cette expérience de lecture !


Les + :
  • Une histoire 100 % addictive. On rentre dans le vif du sujet dès les premières lignes. J’ai de suite voulu en savoir plus ! Ça fait très « curiosité mal placée » ou « commère » au vu de la situation qui se déroule à l’intérieur, mais personnellement j’adore ça ! Je suis passée par tellement d’émotions durant ma lecture ! On bouillonne de rage, on ressent une certaine oppression, on a envie que la bombe soit lâchée, que tout explose ! C’est une situation étouffante ! On a l’espoir que Laure retrouve le bonheur et que la balance s’inverse.
  • Des personnages hauts en couleurs ! On adore en détester certains ! On a envie qu’ils souffrent car ils font preuve d’un manque de respect total. Ils agissent de manière totalement égoïste, on se demande presque s’ils ont un cœur. Pour les autres personnages, on ne peut que faire preuve d’empathie, même si on peut ne pas être d’accord avec leurs projets, on ne peut se demander comment nous on aurait réagi ? Est-ce qu’on aurait été capable de passer d’un extrême à l’autre ? Ou est-ce qu’on aurait accepté la situation et décidé de fermer les yeux. Alex, on a envie d’en savoir plus sur lui, c’est un personnage assez complexe et torturé.
  • La plume de l’auteur qui est très simple. Ça glisse tout seul, les pages défilent sans qu’on s’en rende compte.
  • Des chapitres très courts ce qui est très agréable, on a la sensation d’avancer vite dans notre lecture.
  • Contrairement à la plupart des romans de « New Romance » que j’ai pu lire, j’ai trouvé les scènes de sexe bien dosées. Les scènes sont ni trop courtes, ni trop longues. Pareil pour ce qui est de leurs fréquences. Il y en a ni trop, ni pas assez. La tension sexuelle qu’il y a entre les personnages est assez explosive ! C’est juste parfait pour cette catégorie de roman !

Les - :
  • Une évolution un peu trop rapide d’un des personnages principaux
  • Certains événements semblent un peu trop « gros ». Ça manque un peu de réalisme. Je ne parle pas des événements des premiers chapitres, mais bien de l’évolution du caractère des personnages principaux. Ils changent un peu trop rapidement à mon goût.

En conclusion, ce roman a été un vrai coup de cœur ! Je l'ai lu rapidement, je me suis régalée ! C'était tellement addictif !! J'ai hâte de lire le 2ème tome, toujours en lecture commune avec Laëtitia de @passionnement.passiosns bien sûr !


Ma note :

18/20
Coup de Cœur

Avez vous lu ce livre ? 
Si oui, qu'en avez vous pensé ?
Si non, comptez-vous le lire

18/07/2018

Ma Myopathie - Présentation / Symptômes / Problématiques

Bonjour tout le monde !

Bienvenue dans mon 2ème article concernant ma maladie, je sais, il est horriblement long, mais c'est primordial, si vous voulez vraiment comprendre... Bon courage ! Au pire, lisez-le en plusieurs fois :)

Ma myopathie a été diagnostiquée quand j'étais au lycée, en 2010, j'avais 18 ans.
Je vous présenterai mon histoire (les différentes étapes que j'ai vécu pour découvrir ma pathologie, comment j'ai fait face à tout ça durant mon enfance et mon adolescence, alors qu'on n'avait pas de réponses sur le pourquoi du comment j'avais tous ces symptômes, le harcèlement scolaire etc...) dans un prochain article.

Aujourd'hui, j'ai décidé de vous faire un article décrivant mes symptômes et plusieurs exemples de ce que je ne peux pas faire ou certaines difficultés que je rencontre. Cette maladie est très difficile à comprendre et à décrire. Je vais donc faire du mieux que je peux.



La petite enfance :
- je vomissais quasiment tous mes biberons. M'alimenter était un calvaire, voir un cauchemar. Mes parents étaient littéralement désespérés. Ils ont été seuls à devoir gérer ça. Les médecins ne comprenaient pas le pourquoi du comment. Ils ont du persévérer, s'armer de courage et de patience. Chaque ml pris sans vomissement était une victoire ! La seule solution était de me faire boire très petites quantités par très petites quantités. On a découvert par la suite que c'était dû au fait que j'avalais autant d'air que de liquide. Mes muscles faciaux étant très faibles, je n'avais pas la force de succion nécessaire pour téter correctement.
- j'ai eu du retard dans l'apprentissage de la marche.

L'enfance :
- je ne pouvais pas marcher aussi longtemps que les enfants de mon âge (pas plus de 2km)
- je me fatiguais très vite
- scoliose
- les yeux qui ressortent légèrement
- la bouche en chapeau de gendarme (j'ai appris il y a pas longtemps que c'était courant chez les myopathes).
- j'étais incapable de sauter à pied joint ou cloche pied, de monter sur des jeux, de courir.
- Au primaire on m'obligeait à faire sport comme tout le monde, ce qui fait que personne ne voulait de moi dans les sports co' (je faisais perdre à coup sûr mon équipe) et les sports individuels étaient l'occasion idéal pour mes camarades de se moquer ouvertement, ou de me traiter de faignante ou de menteuse. Oui, oui ma maîtresse a toujours considéré que j'étais une flemmarde qui ne faisait aucun effort pour progresser. Alors que dans mon école précédente les élèves comme le maître, ont toujours été compréhensifs, compatissants et encourageants. Je faisais les choses à mon rythme. Participer était un plaisir !
- j'avais des difficultés à monter les escaliers. Au bout de 3 étages j'étais à bout de souffle.
- j'étais très maigre. La maigreur d'une personne souffrant d'anorexie. M'habiller était un vrai combat ! Quoi que je fasse, je n'arrivais pas à grossir, même en consultant des spécialistes.
- j'écrivais plus lentement que les autres à l'école. J'avais des difficultés à suivre le rythme.
- Très peu d'appétit, du mal à déglutir (ce qui fait que j'avais besoin de m'alimenter souvent pour compenser, si je restais sans manger alors que j'avais faim, je tombais en hypoglycémie). Le fait d'avoir des difficultés à mâcher et à déglutir, j'étais toujours la dernière à table, je mangeais très lentement, manger froid est donc devenu une habitude !
- retard de croissance
L'adolescence et le passage à l'âge adulte :
- retard de croissance (j'ai arrêté de grandir à l'âge de 16 ans avec l'arrivée des règles, je mesure donc 1.48 m).
- règles très douloureuses accompagnées d’hémorragies : alitée pendant plusieurs jours car trop affaiblie
- incapacité à passer le permis de conduire en boîte manuelle (je ne tenais pas l'embrayage)
- migraines carabinées à répétition (avant d'avoir une aide respiratoire)
- je ne peux pas porter de poids. Porter un élément de 500 gramme ça passe, à partir de 2 kg ça commence à être un peu difficile ! Ma limite de poids que je peux soulever (pas porter) est de 5 kg.
- je ne peux pas rester debout longtemps (en mode stationnaire). Au bout de 15 min, ça commence à être vraiment difficile, je ressens le besoin de m'assoir, si je dépasse les 30 min j'ai des douleurs très forte au dos, aux jambes et aux talons. A la limite du supportable. En piétinant, je dirais 1h grand max).
- douleurs musculaires qui durent plusieurs jours si je n'écoute pas les limites de mon corps
- tous mes symptômes précédents sont restés les même. Hormis 2 : capacité de marche : passage de 2km à 4 maximum sans pause. Je parle bien de limite. Passé ces 4km je deviens un zombie ambulant et on ne m'entends plus de la journée. J'ai également réussi à grossir à compter de l’âge de 16 ans environ ! A quoi est dû ce miracle ? Ce phénomène a été possible grâce à une assistance respiratoire ! En faisant des examens à l'hôpital, ils ont voulu vérifier si je faisais des apnées du sommeil. En effet j'en faisais bel et bien ! Mon corps passait ses nuits à luter pour me garder en bonne santé. Je brûlais donc toutes mes calories ! Avec les années j'ai progressivement pris du poids jusqu'à arriver à un poids idéal par rapport à ma taille ;) c'est grâce également à des compléments alimentaires lactées (la marque Délical, autrefois Nutridrink) qu'on trouve en pharmacie et qui pour ma part, étaient pris en charge par la sécurité sociale ;)
- depuis ma prise de poids, je ne peux plus m’accroupir et me relever, même en m'aidant de mes mains sur mes genoux. Pour me relever je suis obligée de m'assoir ou de me laisser tomber à genoux pour me relever en m'aidant de mes mains au sol ou d'un objet. En gros, si je veux faire mes besoins dans la nature ou dans des toilettes turques, c'est impossible !
- faire des longs trajets en voiture me fatigue beaucoup même en tant que passagère, il en est de même pour tout autre transport. D'ailleurs je ne peux pas conduire plus d' 1h sans pause. Ma limite avec une pause entre les 2 est de 2h maximum. Je conduis une voiture automatique. (Je n'ai pas reçu d'aide financière pour ma voiture).
- prendre le train seule est une mission délicate (monter les marches du train me prend du temps, et il est impossible pour moi de monter ma valise seule, je suis obligée de demander de l'aide (même pour le plus petit format ou pour un sac à dos). En gros, dès que ça dépasse les 4 kilos je ne peux rien faire ! Juste soulever un peu.
- Le fait d'avoir un travail me pompe absolument toute mon énergie. Quand je rentre à la maison, je ne suis plus capable de rien, ni de cuisiner, ni de faire du ménage. Et le weekend, j'ai souvent les nerfs qui retombent. J'essaie de faire un peu de ménage mais c'est très compliqué. Je dois faire une bonne pause entre chaque tâche. Mon compagnon est donc obligé d'assumer seul et nous n'avons pas droit à une aide ménagère et pas les moyens de nous en offrir une... :( A cause de ça, il est très difficile d'organiser des soirées entre amis. Il nous arrive de devoir annuler car je suis trop fatiguée ou d'y aller mais de partir dernier délai à 22h30 - 23h car j'ai du mal à tenir.
- Voyager ou partir en weekend demande une certaine organisation et plusieurs précautions.




Voilà pour les symptômes et certaines situations. Pour ce qui est de mon ressenti, pour plus de concret, voici quelques exemples :
- vous savez, la sensation que vous avez quand vous avez la grippe, dans vos jambes : je vis avec ce genre de sensation H24.
- j'ai toujours vécu dans un corps de personne âgée d'environ 80 ans
- je m’essouffle vite car j'ai une capacité respiratoire de 50 %
- les courbatures sont mon lot quotidien
- vous avez cette impression constante de ne pas avoir de forces. Comme si vos bras et vos jambes pesaient 1 tonne. Ou qu'on vous placiez des poids dessus.

Voilà, j'espère que ces exemples vous auront donné une idée de ce qu'est cette maladie.

08/07/2018

Ma maladie - La Myopathie


Bonjour tout le monde, je vous présente aujourd'hui un article totalement hors sujet. En effet, pour une fois il ne s'agira pas d'un sujet qui me passionne ou pour lequel je montre un grand intérêt, plaisant à partager. Je tenais à aborder un sujet important qui me concerne. Un sujet qui me tient à cœur, car je vis avec chaque jour et il fait de moi ce que je suis. J'ai de temps en temps évoqué ma maladie sur les réseaux sociaux ou dans un de mes articles sur le minimalisme mais sans jamais vous dire concrètement ce que j'avais.

J'ai donc décidé d'enfin sauter le pas et de vous expliquer les choses. Mais pas seulement pour vous. Beaucoup de gens que je rencontre (nouveaux amis, connaissances, collègues de travail...) n'osent pas me poser clairement la question de ce que j'ai ou tout du moins, il est difficile à l'oral pour moi de toujours bien expliquer les choses et les rendre compréhensibles facilement. Je me suis dit, pourquoi pas faire des articles explicatifs et les renvoyer dessus, si ils sont curieux de savoir ;) ce sera plus simple pour moi et pour la personne. Et puis, tout simplement pour faire découvrir cette maladie méconnue au plus grand nombre. Et qui sait ? Peut-être pourrai-je ainsi, par hasard, prendre contact avec d'autres Myopathes ?

Cet article a uniquement pour but de vous présenter la maladie. J'en ferai d'autres dans les jours ou semaines à venir sur mon histoire en elle-même sous forme de témoignages. Sur comment j'ai vécu les recherches médicales qui ont duré toute mon enfance et adolescence, sur comment je le vis au quotidien, mes astuces de tous les jours, sur ce que je ne peux pas faire et comment je gère les frustrations. Et des expériences de vie comme "comment voyager ou participer à des événements en souffrant de cette maladie ?" (mon voyage en Irlande, ma visite de Paris, ma participation au TGS et à la Japan Expo, mes études, mon entrée dans le monde du travail etc...). Je pense que ça pourrait être intéressant.


Bon, j'arrête de blablater et je fais les présentations ! Voici d'abord une définition simple à comprendre et synthétique sur la myopathie en général, trouvée sur le site Internet "Le Figaro" dans la rubrique "Santé" (lien ICI) :  il explique à merveille les choses. Je vous invite vivement à le consulter ;)

Vous avez ensuite une définition plus complexe (je la trouve personnellement trop "scientifique", elle a trop de termes particuliers, un peu difficile à comprendre, je ne la trouve pas claire). Elle vient du site officiel du Théléthon et la voici juste ICI !

Avant d'aller plus loin, sachez qu'il existe une multitude de myopathies et de variantes avec des catégories et sous catégories comme vous avez pu le voir ! Il est très difficile de s'y retrouver ! Je vais donc vous aider : la mienne est très rare, et bien entendu, incurable. Je souffre d'une "Myopathie congénitale ACTA1" qui touche quasiment tous les muscles de mon corps. Jusqu'à aujourd'hui elle était stable depuis ma naissance (non dégénérative). Comment je ressens les choses ? Je dirais que mes muscles sont comparables à une personne de 80 ans en terme de force, et encore je suis peut-être gentille ? Je vous expliquerai les choses plus en détails dans un autre article car celui là commence déjà à être trop long... 

Je vous donne la définition et la SEULE existante sur Internet actuellement (celle qui me concerne personnellement) :
La myopathie dite avec corps zébrés (Zebra-body myopathy) est une forme excessivement rare de myopathie congénitale. Décrite pour la première fois en 1975 puis rapportée en 1983, cette myopathie était, jusqu’à présent, orpheline de gène.
Dans un article publié en mai 2015, une équipe britannique annonce l’élucidation de cette énigme quarante ans après sa première description. Le patient initialement identifié a continué d’être suivi. A 55 ans, et après avoir présenté des symptômes et signes cliniques initialement compatibles avec une myopathie congénitale, il est considéré comme ayant des manifestations cliniques de type myopathie des ceintures. Il a bénéficié de plusieurs biopsies dont une à l’âge de 29 ans, avec présence de structures évoquant fortement des corps zébrés. L’étude de génétique moléculaire faite plus récemment a permis d’identifier une anomalie dans le gène ACTA1 codant l’actine. Cette forme rare de myopathie congénitale vient donc s’ajouter à la longue liste de myopathies congénitales réunies sous le terme dactinopathies. [Source : AFMTHELETHON].


Voilà pour ce premier article, j'espère que vous aurez appris des choses ! Bonne journée !

Ps : si jamais vous souhaitez faire un don pour financer les recherches, c'est ICI ;)

04/07/2018

Steins;Gate - シュタインズ ゲート

Nombre d'épisodes : 24 d'environ 24 min chacun
Plateforme de visionnage : NETFLIX
État de visionnage : terminé (sauf les fins alternatives)
Genres : Science Fiction - Comédie - Drame - Thriller
Thèmes : Science - Voyage temporel - Amitié - Amour
Pays : Japon

Résumé (sur Nautiljon) :
Dans un quartier d'Otaku à Akihabara, un groupe d'amis modifient leurs micro-ondes de manière à en faire un dispositif qui leur permet d'envoyer des messages écrits vers le passé.
Une organisation, CERN, a mené différentes recherches à propos des voyages temporels.
À présent, le groupe, ayant effectué plusieurs expériences diverses, doit absolument éviter de se faire capturer par cette organisation qui les perturbent en les traquant...

Cet animé nous avait été fortement recommandé par un ami de mon chéri. On l'a donc regardé ensemble.


Mon avis :

Les + :
  • Les bandes sons (particulièrement l'opening)
  • L'aspect scientifique (ça peut intéresser beaucoup de personnes même si ce n'est pas ma tasse de thé personnellement).
  • L'originalité de l'histoire (le scénario est assez surprenant)
  • La complexité de certains personnages et de l'histoire en elle-même
  • Les dessins
  • A partir de l'épisode 13 l'histoire devient totalement addictive. Il se passe tellement des trucs de dingue qu'on veut à tout prix savoir la suite !
  • L'humour, bien lourd comme je l'aime

    Les - :
    • Les personnages. Jusqu'à l'épisode 10 environ, je les ai trouvé absolument insupportables ! J'ai à plusieurs reprises failli abandonner l'animé à cause de ça. Mayuri avec son fameux « tuutuuluuuutttte ! » et son aspect enfantin et totalement niais. Okabe et sa personnalité complexe et son comportement farfelu. Il m'exaspérait au plus haut point ! Itaru et son comportement pervers, Moeka j'ai eu du mal avec elle dans sa globalité. Si j'ai réussi à continuer cet animé c'est seulement grâce à Makise et grâce à la personne qui nous a conseillé cette œuvre et qui nous suppliait de ne pas abandonner car la suite en valait vraiment la peine ! Heureusement pour moi, avec le temps, on apprend à mieux connaître les personnages et on fini par les comprendre et pour certains à même s'attacher à eux.
    • La lenteur atroce des 10 premiers épisodes (ça pour ramer, j'ai ramé!). Ça m'arrivait même de décrocher totalement d'un épisode tellement je m'ennuyais. C'était trop répétitif, ça manquait d'action. On avançait dans les épisodes mais pas assez dans l'histoire. D'autant plus que je suis une personne qui n'apprécie pas les sujets scientifiques en règle générale. Je ne m'intéresse pas à ce milieu donc automatiquement, j'avais du mal à suivre certains aspects de l'histoire.
    • La complexité du scénario. C'est un peu prise de tête par moments. C'est le genre d'animé sur lequel il faut rester concentré pour tout comprendre correctement et ne rien manquer. Ce n'est pas un animé qu'il faut laisser en fond sonore tout en faisant une autre tâche à côté. J'ai aussi eu une sensation de « fouillis » ou de « sac de nœuds ». C'est le genre d'histoire où un 2ème visionnage serait bénéfique pour tout bien saisir.
    • Le rythme. Très mal dosé à mon goût. Comme je vous disais ci-dessus, les 10 premiers épisodes, je me suis ennuyée ferme, à partir du 14, tout part en cacahuète littéralement. Il se passe tellement de choses effarantes ! Un rythme très soutenu s'installe. On halète carrément, on rentre limite en transe ! Bon d'accord, j'exagère un tout petit peu ! Non sérieusement, on rentre dans une phase très addictive. Beaucoup vont trouver cet aspect de l'animé au contraire très positif, mais personnellement j'aurai aimé qu'il soit beaucoup mieux dosé. C'est dommage car je suis certaine que de nombreuses personnes ont abandonné l'animé dès la première partie de l'histoire à cause de ce défaut, alors que la suite vaux le détour !
    • La fin : les derniers épisodes ont été à mon sens bâclés. Tout est allé trop vite, un vrai fouillis ! La fin de l'intrigue n'a pas été assez développée. On reste sans réponses pour de nombreuses questions. Et le dernier épisode même s'il a été beau et réussi, je l'ai trouvé trop « facile ». Ça manquait de profondeur et pour certains points de cohérences. Avec mon chéri, on a relevé un point totalement incohérent qui nous a bien fait rire ! On s'est dit mais... Il y a un problème là... Si un tel objet se trouvait là, pourquoi personne ne s'y est intéressé et a bloqué l'accès ? Bref...
    • Un peu trop de répétitions dans certains événements. Même si ça sert au bon déroulement de l'intrigue et que ça a un aspect logique, c'est trop rébarbatif.

    En résumé et avec du recul, je dirais que je ne conseille pas spécialement cet animé. Il est très intéressant, on passe un bon moment. Mais pour tous les points négatifs abordés, je dirais que c'est loin d'être un essentiel. Pour beaucoup, vous aurez l'impression d'avoir perdu votre temps. Je vous le conseille uniquement si vous aimez la science, la notion temporelle et les voyages dans le temps. Sachez également que c'est un animé très bien noté sur Sériebox : 17,4 et 9,19/10 sur Nautiljon (c'est peut-être moi qui suis totalement passée à côté !). Je pense maintenant me diriger vers l'animé Cahos;HEAd qui aurait un lien antérieur à Steins;Gate.


    Mes personnages favoris : 
    - Makise Kurisu
    - Amane Suzuha

    Ma note :
    12/20

    Connaissez-vous cet animé ? 
    Si oui, qu'en avez vous pensé ?
    Si non, comptez-vous le regarder ?

    La fiche complète : ICI
    Retrouvez-moi sur le site Sériebox : ICI

    23/06/2018

    Poison - Sarah Pinborough

    Titre : Poison
    Saga : Contes des Royaumes
    Éditeur : Milady
    Mon format : E-Book
    Nombre de pages : 222
    Prix :  5,99 € (format papier : 24,90 €)


    Résumé Livraddict :
    Blanche-Neige, le conte de fées revisité : cruel, savoureux et tout en séduction.
    Rappelez-vous l'innocente et belle princesse, la méchante reine impardonnable, le valeureux prince, la pomme empoisonnée et le baiser d'amour sincère...
    ... et à présent ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de Blanche-Neige, telle qu'elle n'a jamais été révélée ...

    Avertissement : cet ouvrage contient une scène de sexe explicite.


    Mon avis :

    Les + :
    • la personnalité de tous les personnages
    • l'ambiance qui se dégage du conte
    • l'originalité du dernier événement final (on ne s'y attend absolument pas !)
    • Un ouvrage qui se lit très rapidement
    • les petites illustrations à l'intérieur

    Les - :
    • la fin. Je suis consciente qu'il faut prendre en considération le fait que ce soit un Conte. Dans les Contes, ce type de fin est très courant. Mais là je vous avoue que ça n'a pas été possible pour moi... Elle était beaucoup trop ouverte à mon goût... On ne connaît le devenir d'aucun personnage. Je n'ai même pas eu la capacité de m'imaginer une fin pour eux. Vous savez, c'est le genre de fin où on vous lâche une bombe monumentale, on vous laisse planté là, la bouche ouverte et surprise, c'est fini ! Débrouille toi avec ça et fais en ce que tu veux ! Bref, vous l'aurez compris, c'est beaucoup trop frustrant ! J'aurais cruellement besoin d'une suite ! Mais je peux toujours rêver !
    • La longueur du récit. Un peu trop court, j'aurai aimé passer plus de temps dans cet univers, avec tous ces personnages qu'on a envie de connaître davantage.


    Ma note :
    12/20

    Avez vous lu ce livre ? 
    Si oui, qu'en avez vous pensé ?
    Si non, comptez-vous le lire